Déjà un match sans lendemain

L’Impact amorce ce soir la deuxième moitié de son calendrier avec un match à domicile contre l’Union de Philadelphie, un adversaire direct dans la course aux séries.

Actuellement 9e dans l’Est, 7 points derrière le 6e rang, l’Impact doit dépasser trois rivaux au classement pour participer au tournoi printanier. Trois points ce soir au stade Saputo permettrait au bleu-blanc-noir de franchir une première étape et de passer son rival du jour. Une défaite, par contre, et l’Union se sauve un peu plus vers l’avant.

On parle beaucoup de la séquence de 7 matchs à domicile sur 9 que les Montréalais amorcent. On parle moins de celle de 5 matchs à l’étranger sur 8 qui suivra pour terminer la saison. La première est absolument cruciale et l’Impact doit en profiter pour remonter au classement et se placer dans une position confortable en vue de la fin de la saison.

Si on prend pour acquis qu’il faudra 50 points pour participer aux séries, comme je l’estimais dans le dernier billet, les hommes de Mauro Biello doivent maintenir une moyenne de 1,71 point par match, ce qui est beaucoup plus que le 1,24 récolté jusqu’ici.

Comment y arriver ? Une récolte de 9 points en 7 matchs sur la route (moyenne de 1,29 vs 0,8 en première moitié de saison) semble un minimum. Cela laisserait l’Impact avec la nécessité d’obtenir 20 points à domicile en 10 matchs (moyenne de 2 vs 1,63 en première moitié de saison). Il faudrait donc probablement au moins 6 victoires à domicile et 2 sur la route. Une tâche ardue, mais pas impossible si l’Impact commence ce soir avec la première.

L’arrivée de Blerim Dzemaili a permis à l’Impact de hausser légèrement le rythme, mais il en faudra plus, d’autant plus que Nacho Piatti et Marco Donadel ont des pépins de santé et que le capitaine Patrice Bernier sera absent pour les premiers matchs en raison de sa participation à la Gold Cup.

Il ne faut toutefois pas se servir de cela comme excuse. Aucun de ces joueurs n’a permis à l’équipe de maintenir un rythme suffisant pour participer aux séries depuis le début de la saison.

Voici, pour discussion, la moyenne de points par match de l’Impact avec certains joueurs dans le onze partant. (50 points en une saison donnent une moyenne de 1,47 ; 29 d’ici la fin de la saison donne une moyenne de 1,71).

Blerim Dzemaili : 1,43
Nacho Piatti : 1,31
Patrice Bernier : 1,3
Dominic Oduro : 1,29
Marco Donadel : 1,08
Matteo Mancosu : 1,00
Ballou Jean-Yves Tabla : 1,00
Hernan Bernardello : 1,00

Anthony Jackson Hamel : 2,33 (seulement 3 matchs)
Adrian Arregui : 1,33 (seulement 3 matchs)
Calum Mallace : 1,33 (seulement 3 matchs)

Kyle Fisher : 1,4
Laurent Ciman : 1,27
Victor Cabrera : 1,33
Hassoun Camara : 1

Avec la charnière Ficher-Ciman : 1,71 (7 matchs – 1,29 but/match)
Avec la charnière Cabrera-Ciman : 1,67 (3 matchs – 1,33 but/match)
Avec la charnière Camara-Ciman : 0,33 (3 matchs – 2 buts/match)
Avec trois défenseurs centraux : 0,67 (3 matchs – 2,67 buts/match)
Avec la charnière Camara-Cabrera: 1 (1 match – 2 buts/match)
Moyenne de buts accordée par l’équipe : 1,71 but/match

L’Impact gagnera-t-il ce soir ? Peut-il encore faire les séries ?

Advertisements

13 réflexions sur “Déjà un match sans lendemain

  1. sans Piatti, Bernier, Oyongo et AJH, esperer gagner à l’exterieur releve du domaine de la priere….
    En plus Fisher, je le trouve tres irregulier, il est trop souvent tres tres mauvais.
    Si Donadel, Mancosu, Bernadello et Ballou sont bons ce soir, on a quand meme une chance.
    Ca fait trop de si.
    Je n’attends plus rien de Oduro, 1.29 points par match, c’est pas cette année ca?

    Pas de nouveaux joueurs d’impact, l’impact sera peut etre plus faible en 2eme moitié qu’en 1ere sans Oyongo à mois que Deian puisse faire le travail.
    A moins du reveil de Mancosu (possible) et d’une nette amélioration des jeunes qui peuvent progresser.
    Il suffit d’une blessure à un joueur clef pour que les chances disparaissent, ce qui est tres possible, etant donné le manque de recrutement et le niveau du banc.

    J’aime

    1. Les chiffres que je vous donne sont bel et bien de cette année. L’Impact a récolté 1,29 point par match quand Dominic Oduro est dans le onze partant. C’est insuffisant, mais ça reste mieux que beaucoup d’autres joueurs et que la moyenne de l’équipe. Je n’ai toutefois pas fait la différence si ces départs étaient comme attaquant de pointe ou ailier.

      J’aime

      1. j’avais mal lu, 1.29 points, pas par lui mai bien par l’équipe en entier. C’est quand meme plus que j’aurais imaginé, sa contribution personnelle reste tres faible cette année.

        J’aime

  2. Nous sommes une équipe qui continue de dépendre de ses individualités offensivement, En terme de productivité, nos ailiers droits et attaquants sont en arrière du compte par rapport à l’an dernier. Donc on peut je présume espérer à un sursaut de production qui ferait la différence pour rattraper l’écart et se qualifier. On a eu une forme d’exploit où la somme des individualités a compensé pour la faiblesse du jeu collectif l’an dernier, le staff technique semble persister à croire à cet agencement magique des choses, des miracles c’est toujours possible mais un moment donné la loi du sport reprend ses droits.

    Défensivement si rajouter des joueurs n’est pas une mauvaise idée en soi , je continue de croire que les problèmes sont autant dans l’organisation que dans le personnel en tant que tel. Et improviser des schémas tactiques en cours de saison comme la bazar du 5-3-2/3-5-2 est borderline Trumpesque comme philosophie de travail.

    À un certain point me demande si la meilleure chose ne serait pas un résultat à la hauteur des errances du staff mais bon quoi qu’il advienne on sait que les gens en place n’iront nulle part.

    J’aime

  3. On va résumer la rencontre en disant simplement match putride entre deux équipes qui ne devraient pas faire partie des activités d’après-saison si c’est tour ce qu’elles peuvent offrir. Les visiteurs étaient très peu inspirés en attaque, heureusement notre nonchalance leur a permis d’obtenir des chances de marquer

    Minute positive, on soulignera la perf de Bernadello, son match le plus crédible de 2017. On se réjouira ausside voir les jeunes Académiciens obtenir des minutes même si ce fut laborieux dans certains cas.

    Le reste ben on va offrir le DVD du match aux chantres de la MLS qui lèvent le nez sur beaucoup de compétitions moins glamour mais avec un quota de foot pas mal plus plus élevé que le pénible spectacle offert hier.

    J’aime

  4. Ce soir gros match du Canada en quarts dans le cadre de la Gold Cup face à un adversaire qu’on pourrait qualifier de prenable soit la Jamaïque Au niveau des paris ça doit être pas mal even Steven. Êtes-vous confiants , Larin est de retour dans le giron de l’équipe nationale, outre le dilemme moral de son retour l’incluriez-vous comme titulaire ?

    PS Ah oui, quelqu’un a un réponse officielle à savoir l’implication de ce tournoi avec la Coupe des Confédérations de 2021, est-ce que le gagnant de 2017 affrontera celui de 2019 (Si évidemment deux nations différentes remportent les deux éditions ) pour y participer ou bien on est revenu à la vieille formule que seulement la Gold Cup de 2019 offrira un laisser-passer.

    WIkipedia semble opter pour la première hypothèse mais mettons que j’aimerais une source plus solide .

    Aimé par 1 personne

  5. 2 match décevants en 2 jours….

    Impact: Ils ont gagné!! C’est ça qui est incroyable. Car c’était vraiment pénible à voir. La première demie fut la plus mauvaise que j’ai vu en mls. Toutes équipes confondu!. J’ai failli m’endormir! Je suis content de ne pas avoir dépensé mon argent pour aller au stade. Et ce n’est pas avec des performances comme ça que l’Impact va convaincre les gens d’y venir. Et Braz qui affirme que le magasinage est peut-être terminé!! Il vit dans un monde imaginaire je crois!
    Le jeu d’équipe était inexistant. Bloc toujours trop allongé (comme toujours). La défense joue les pieds dans le béton. Aucun mouvement, aucune course, aucun échange rapide. Que des passes molles vers l’arrière ou des tentative ratés de longues passes. Le pire du groupe: Ciman. Je trouve de plus en plus qu’il est une nuisance pour l’équipe. Il fait gaffe après gaffe. Tacles ratés, passes ratés et mauvais positionnement. 80% de ses passes sont vers Bush! Et quand ce n’est pas lui qui a le ballon, il exige de ses coéquipiers qu’ils fassent la même chose avec de grands signes de bras. Même quand ils y a une pression très haute de l’adversaire. Parlez-en au pauvre Duval qui a juste voulu suivre les consignes de son « capitaine ». J’espère que le nouveau défenseur roumain aquit par l’Impact sera bon et qu’il poussera Ciman en dehors. Pour le bien de l’Impact.
    Outre les 3 points, le seul point positif de ce match fut la performance de Choinière. Vraiment bravo! Pour un joueur qui n’avait pas vraiment joué depuis un an, il était de toutes les actions vers l’avant. Très confiant et très calme. Je veux le revoir!!

    Canada:
    Ce qui est decevant, c’est le résultat. Le contraire du match de l’Impact! Car on a pu voir de très belle chose. Même si la défensive semble vraiment être le point faible de l’équipe, en attaque et au milieu, c’était quand même beau à voir. Il y avait de la circulation rapide du ballon. Du mouvement. Du contrôle. Ça promet pour l’avenir! Imaginez avec Choinière et peut-être Ballou dans les prochaines année. Et un Davies plus mature…
    Et Piette…… que dire de plus? Wow! Rapide, infatigable, intelligent et précis dans ses passes. Le digne remplaçant de Bernier c’est clair. Mieux peut-être! Je ne peut vraiment pas croire que l’Impact reste les bras croisés à son sujet!! C’est juste incompréhensible!! Il est juste dans une équipe de 3e divisions en Espagne. Ils ne vont sûrement pas demandé des millions pour le libérer. Car si l’Impact ne bouge pas, vous pouvez être sûr que d’autres équipes de la MLS vont le faire et l’Impact vont avoir (encore) l’air fou!
    Je répète: l’IMPACT DOIT ABSOLUMENT ALLER LE CHERCHER!

    Notes:
    Gold Cup: Organisation qui fait dure! Stades complètement vides pour la plupart des matchs. Ils serait temps de sortir des États-Unis!! Et pas de prolongation en quart et demi finale?? Ils en fument du bon!

    RDS: C’est vraiment pénible de supporter les erreurs à répétition de Claudine Douville. Et je ne suis pas sexiste ici. Ce n’est pas parce que c’est une femme, c’est uniquement de son incompétence que je parle. C’est vraiment mieux à TVA Sport pour les commentateurs. Mais côté production télé, on repassera: Grosse pub envahissante dans l’écran qui cache le jeu. Caméras qui ne suivent pas l’action. Effet de transition (avec le logo de l’Impact) beaucoup trop long (presque 2 secondes) qui fait manquer du jeux important à chaque fois. On n’est pas au hockey ici, les arbitres n’attendent pas la télé!!

    J’aime

  6. Au sujet de Piette, la ligue a dit qu’elle aiderait les équipes canadiennes à rapatrier les joueurs canadiens.
    L’impact ne devrait donc eprouver aucun soucis coté administratif pour lui parler., mais je peux imaginer plusieurs raisons pour ne pas lui parler, comme de ne pas pouvoir lui assurer une place de partant alors qu’il en a une maintenant (et donc de mettre sa carriere en danger).
    Dire qu’on ne lui parle pas parce qu’il est sous contrat ressemble beaucoup a une excuse et l’impacr devrait etre plus clair à ce sujet.

    J’aime

  7. J’ai regardé cet apres-midi le match des Reds Bulls de NY et ce soir l’Impact contre FC-Dallas .Je n’en reviens pas de la creativité de leur jeu contrairement a celui de
    l’Impact qui a zéro creativité ,a part quelques joueurs ,depuis le debut de la saison.
    Est-ce un manque de talent ou un mauvais coaching ?Ou est le probleme ?
    Je suis un partisan de l’Impact décu

    J’aime

  8. L’Impact gagnera-t-il ce soir ? Trop tard pour répondre à cette question.
    Peut-il encore faire les séries ? Non.
    Le championnat de la MLS fait en sorte que c’est toujours possible de croire aux séries à cause que la ligue est très compétitive. Ce sera très difficile pour l’Impact, mais l’équipe doit battre ses rivaux lors des prochains matchs pour garder espoir.
    La question qu’il faut plutôt se poser : est ce que l’Impact doit se qualifier pour les séries ?
    L’Impact peut espérer faire un bon parcours comme en 2016 mais ça sert à quoi ? Les entraîneurs doivent profiter du reste de la saison afin d’essayer de bâtir quelque chose avec cet effectif. Ce serait le moment d’évaluer certains joueurs en vue de la saison prochaine.

    J’aime

  9. Réunion des membres/abonnés hier et si le résultat sur la pelouse est déprimant , rien de rassurant de la haute-direction à court ou à moyen terme.

    Saputo a fait son numéro de victime, donc pas d’investissement sportif ou en infrastructures, le pauvre petit se désole que les méchants adversaires peuvent dépenser plus que lui et que ses revenus ne sont pas suffisants pour dépenser davantage. Bref si l’équipe tire de la patte et si l’écart s’accroit c’est pas de sa faute et c’est pas celle de son staff, ça l’air que nous les supps on n’est pas fin on est trop cheaps pis on n’est pas assez nombreux , je m’attends quasiment à ce qu’il organise un téléthon pour se renflouer

    Je charrie un peu mais bon j’avoue être vraiment déprimé sur ce que l’avenir nous réserve, que le club ne soit pas à gros budget ne m’affecte pas outre mesure mais que plutôt d’être créatif, un peu comme KC a fait avec sa « vente » de Dwyer , pour compenser pour un marché plus modeste, l’équipe persiste à ne rien vouloir changer ou questionner dans ses façons de faire.

    J’ai longtemps perçu Saputo comme étant un atout positif qui était émotivement mal entouré (lire NDS) , mais je suis désolé de dire qu’il fait partie autant du problème nonobstant ses choix douteux d’entourage. Que ce soit dans son déni de réalité, de sa piètre évaluation du marché Montréalais et surtout dans sa façon horrible de communiquer, pensez-y hier c’était sensé être la fête des supporters et tout ce qu’on a vu sur les réseaux sociaux c’était des gens qui se questionnaient sur l’avenir de l’équipe !

    Idéalement, il devrait s’en tenir à être pratiquement un partenaire silencieux , qu’il pense à se trouver des partenaires s’il ne veut plus investir et qu’il démissionne comme président du club, parce que je suis de tanné d’entendre ce discours dépressif de perdant et de victime, ces verbalisations d’état d’âme sans filtre on a déjà le président des USA pour ça. Mais surtout je ne vois plus ce club progresser avec lui à la barre de cette équipe mais plutôt une série d’évènements en montagnes russes sans fil logique sinon le dysfonctionnement de cette administration.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s