Dure première moitié de saison

L’Impact a conclu la première moitié de sa saison avec un autre match décevant mercredi contre le Dynamo de Houston. Certes le bleu-blanc-noir a joué moins de matchs que la plupart de ses rivaux, mais il pointe au neuvième rang dans l’Est autant pour le nombre de points (21) que le nombre de points par match (1,24). Où cela place-t-il la troupe de Mauro Biello dans la course aux séries ?

Avec sa moyenne actuelle de 1,24 point par match, l’Impact n’aurait été dans la course aux séries qu’une seule fois – l’an dernier alors que Philadelphie a terminé au sixième rang dans l’Est en maintenant exactement cette cadence (42 points). L’Impact de la même année s’est qualifié avec 45 points. Sinon, depuis 2012, il a fallu au moins 49 points pour accéder au tournoi automnal dans l’Est.

Dans la mesure où la conférence semble plus compétitive et forte que jamais, il faudra certainement plus que 45 points pour se qualifier cette année, les équipes aux sixième et septième échelons actuellement maintiennent d’ailleurs des rythmes de 47 et 49 points. Il faudra certainement une cinquantaine de points pour obtenir une qualification.

Plusieurs observateurs rappellent avec raison que l’Impact a joué davantage de matchs à l’étranger qu’à domicile, mais si on applique les moyennes de points par match actuelles (1,625 à domicile et 0,8 sur la route) aux matchs restants, l’Impact ne récolterait tout de même que 21,85 points, ce qui serait nettement insuffisant et mènerait à un total de 43 points.

Comment expliquer ce début de saison si difficile ? Si on regarde les statistiques, on confirme rapidement l’impression de plusieurs : la défense montréalaise est beaucoup trop perméable. Les 29 buts accordés en première moitié de saison sont le plus haut total de l’histoire de l’équipe en MLS à égalité avec la catastrophique saison 2014 que l’Impact avait terminée au dernier rang avec 28 points. Sinon, l’Impact n’a jamais accordé plus de 27 buts en première moitié de saison.

En fait, depuis 2012, une seule équipe a participé aux séries avec un bilan défensif aussi mauvais que celui de l’Impact cette année, soit le Toronto FC de 2015 qui avait tout de même marqué 58 buts. Le New York City FC de l’an dernier s’est, de son côté, qualifié en accordant 57 buts, mais il en a marqué 62. Sinon, toutes les équipes qui ont participé au tournoi automnal depuis l’arrivée de l’Impact en MLS ont accordé moins de buts.

Offensivement, l’Impact doit également en attendre davantage de son numéro 9 Matteo Mancosu qui produit actuellement à un rythme d’un but toutes les 305 minutes, ce qui est nettement insuffisant. L’arrivée de Blerim Dzemaili et l’éclosion d’Anthony Jackson-Hamel ont certes contribué à dynamiser ce secteur du jeu, mais plus que jamais le bleu-blanc-noir semble Piatti-dépendant.

L’Impact disputera 7 de ses 9 prochains matchs à domicile. Ce sera l’occasion d’engranger des points pour remonter au classement, parce que la fin de saison ne sera pas plus facile avec 5 des 8 derniers matchs sur la route. Il faudra sortir de la pause de deux semaines pour revenir en force. Le temps presse.

Pour ce faire, Mauro Biello peut prendre en exemple la saison 2015 pendant laquelle il a pris la relève de Frank Klopas. À mi-parcours le bleu-blanc-noir avait exactement le même nombre de points, mais avait renversé la vapeur avec 30 points en deuxième moitié de saison, notamment avec 6 victoires à ses 8 derniers matchs. Il aura toutefois fallu l’arrivée d’un Didier Drogba et d’un nouvel entraîneur pour catalyser cette poussée.

Croyez-vous encore aux chances de l’Impact de participer aux séries ? L’équipe a-t-elle besoin de renfort ? Si oui, à quel poste ?

Advertisements

38 réflexions sur “Dure première moitié de saison

  1. Un latéral gauche est une priorité, le reste de l’effectif étant tout de même pas si mal. C’est surtout au niveau de l’entraîneur qu’il faut regarder, Biello est totalement dépassé. L’équipe n’a aucune structure et lorsqu’elle gagne, c’est grâce aux exploit individuel.

    J’aime

    1. Je ne suis pas d’accord par rapport au reste de l’équipe.
      Moi je pense que ce qui manque le plus à cette équipe c’est un bon milieu défensif / relayeur.
      Donadel est de moins en moins bon. Bernardello… n’en parlons même pas!
      C’est une position super importante qui fait le lien entre la défense et l’attaque. Ce lien est inexistant chez l’Impact.
      Pour Biello, je suis d’accord. J’ai été vraiment convaincu quand j’ai vu comment le bloc s’étirait mercredi soir. Impossible d’arriver à quoi que ce soit avec ce genre de positionnement et ça, c’est la responsabilité du coach!

      Pour ce qui est du classement de l’Impact, on peut le voir d’une autre façon: ils sont à 6 points (donc 2 victoires) d’une place en série. Avec des match en main et a domicile. Donc oui tout est possible! J’y crois. Si on a des nouveaux joueurs et un nouveau coach ! 😉

      J’aime

      1. On n’a qu’à lire le titre de vos entrées depuis la création de ce nouvel espace pour se dire que ce ne fut guère jojo.en 17 pour IMFC.

        Perso je continue à croire que dans notre redressement de 2016 , les circonstances (faiblesses de l’adversaire, individualités qui font tous bien en même temps) ont bien fait paraître les choses et qu’imaginer répéter ce scénario comme certains optimistes (médias pros inclus) s’évertuent à faire me semble de plus en plus comme un déni de réalité.

        Le staff technique on le disait en début de saison a fait une mauvaise évaluation de certains de ses joueurs (Bernardello, Oduro Bush, Camara ), plusieurs joueurs connaissent une saison en dessous de leurs habiletés (Mancosu , Donadel, Oyongo) dans les acquisitions quelques trop rares acquisitions furent des flops (Arregui, Depuy ) . Et c’est sans compter le nombre de joueurs qui font partie de l’alignement mais dont on semble avoir zéro confiance (LBG, Choinière,Shome Lefèvre) au vue de leur utilisation ou qu’on a gardé malgré leur fragilité (Romero).

        Pour ne pas être entièrement négatif dans les bonnes choses au compteur, nommons l’embauche de Duvall loin d’être un star mais un joueur utile pour une équipe de MLS, la montée de grade de Fisher et AJH ,

        Bref, on a entrepris cette saison sur un mirage sportif de 2016 et le staff technique est tombé dans le piège, individuellement et collectivement on peut faire certes mieux mais dans cette division Est new and improved ça risque de ne pas être suffisant. Aussi génial Dzemaili peut être, ça va prendre plus que ça pour se remettre en selle et tic tac le temps passe et on perd des points , la marge de manœuvre est de plus en plus mince même si un 45 points serait suffisant l’inconstance de l’équipe laisse peu d’espoirs d’y croire à moins d’un virage majeur.

        Bref comme ce fut souvent le cas en D2 on paye pour l’arrogance d’un staff technique qui évolue en vase clos. Pendant ce temps, les supporters on espère béatement qu,ils apprennent de leurs erreurs. Et pensez qu’outre l’annuel « patchage » de mi-saison on va penser que le staff va comprendre c,est oublier cette définition de la folie qu’est de tout le temps refaire la même chose et espérer des résultats différents….

        J’aime

  2. la défensive de l’équipe va s’améliorer avec le retour de Bernier, Piatti et AJH.
    Mais ca n’enleve rien au fait qu’elle n’est pas de niveau pour gagner la coupe MLS.
    Trop souvent on a laissé seuls dans la suface ou pres de la sufrace des joueurs qu’on doit surveiller de tres tres pres et ca donne des buts.
    Alors il y a encore et toujours un gros probleme la depuis plus d’un an.
    Le responsable de la coordination défensive doit etre changé impérativement, il n’y a plus aucune tergiversation à avoir.

    Bush n’est pas un mauvais gardien, tres beaux arrets et sorties mercredi, et ce n’est pas de ce coté du tout qu’il faut ajuster d’abord et avant tout.

    Oduro n’a rien à faire dans l’alignement, le nombre de bon jeux qu’il réussit est trop faible.
    Ce n’est pas difficile de trouver mieux quand meme.

    Pour Mancosu, ce joueur peut beaucoup plus, voir l’an dernier et l’équipe est vraiment meilleure avec lui et Bremil ensemble,
    mais sans Piatti et Bernier, il n’y a qu’eux deux à couvrir et l’équipe ne peut plus vraiment marquer.

    Bernier ne pourra pas jouer si bien à tout les matchs et sans lui l’équipe est cuite. Ca va très mal de ce coté.
    En théorie, Bernier ne devrait etre que remplacant et en pratique Bernadello et Donadel ne semble pas capable de faire le travail mais je connais mal le jeu à ces positions et je ne fait que redire ce que les autres disent.

    Coté arriere, on dit que Camara est brulé à droite et je trouve Fisher tres mauvais, donc ca va mal et il semble imperativement manquer un defenseur, quoique que je prefere plutot pour une stratégie ou les milileux montent plus haut pour supporter l’attaque plutot que les arrieres lateraux. Combien de buts ca nous à causé par des surnombres quand Oyongo n’appuyait pas Ciman laissé seul contre plusieurs attaquants, ca nous à couté plusieurs points au classement et je ne veux plus revoir ça. ça, vraiment, ça m’ecoeur un peu quand meme.
    Et de voir Piatti étouffé, non merci.
    Piatti à quand meme marqué plus souvent quand Oyongo ne jouait pas..

    Les qualifications sont possibles, mais comme ca depend de Bernier, ca va déprendre de sa condition et je ne peux pas me prononcer.
    La coupe? oubliez ca, malgré que l’attaque peut faire des dégats.

    J’aime

  3. Tous les supporteurs font à peu près le même constat sur l’équipe actuelle. L’Impact n’est pas au niveau dans plusieurs domaines depuis trop longtemps. Les équipes de la MLS progressent de plus en plus et l’Impact a de la difficulté à suivre. Cependant avec la parité dans la MLS il suffit d’une bonne séquence de victoires pour bien se positionner. L’Impact a accompli de belles choses mais c’est sur du court terme.

    J’ai l’impression que les dirigeants de l’Impact sont surtout des partisans plutôt que des gestionnaires, ils sont trop émotifs pour le travail à accomplir. Le personnel technique est trop proche de ses joueurs, le staff aime trop certains joueurs. Le recrutement de joueurs vise des joueurs en qui le staff peut une confiance totale, ce joueur doit posséder plusieurs affinités avec le staff plutôt que sur le terrain. Pour faire l’évaluation des joueurs, ça devient un problème. Quand un joueur important n’a pas le niveau, ça devient compliquer de le mettre de coté. Il suffit de voir quel joueur finit toujours par avoir une place sur le XI ou dans le 18 pour comprendre comment cette équipe est géré.

    J’aime

  4. Gagner régulièrement dans le football moderne ne peut se faire sans 2 latéraux à 3 poumons. Ça passe par les côté à défaut d’avoir une perle en 10. Avec la perte d’Oyongo, le banc est catastrophique à ce niveau avec un joueur très lent en fin de parcours et 2 ballottés pas assez bons ailleurs. Bref, 3 joueurs qui peuvent être substitut au mieux, Camara en latéral étant devenu une hérésie tactique à éviter comme le Diet Coke chauffé au soleil.
    Faut aussi réparer la mauvaise signature de Arregui, ce qui laisse un grand trou dans le milieu box-to-box. Bernardello jouant 1 bon match sur 4.
    Alors on laisse faire les restants de la MLS et on va chercher 3 gamins talentueux qui vont s’arracher sur le terrain et qui sont en mal de temps de jeu. En Afrique, en Europe, au Moyen-Orient, en Asie, en Amsud, ça pleut. Je répète : pas le 25ème joueur d’un autre club de la MLS.
    Pour ne pas aider, Biello nous balance un 5-3-2 suicidaire complètement décalé par rapport à la nature de son effectif. Ce schéma, plus que tout autre, EXIGE des latéraux increvables.
    Fallait le faire.
    J’espère qu’on va nous laisser avec la petite histoire du bon petit point à l’extérieur. On est dernier.
    1. recrutement 2. asseoir son fond de jeu 4-4-2 ou 4-3-3 pour le reste de la saison. 3. profiter du séjour à la maison pour engranger des points et sauver la saison.
    Pour ceux qui ont déjà joué en défense centrale, quoi de pire que 2 latéraux faciles à déborder et sans percussion offensive? Rien. Il faut constamment coulisser pour colmater et mettre la défense en surface à risque. C’est pour ça qu’on prend beaucoup de buts.

    J’aime

  5. Croyez-vous encore aux chances de l’Impact de participer aux séries ?
    Je dois dire que je ne crois pas aux chances de l’Impact de participer aux séries. Il y a trop de lacunes chez l’Impact pour espérer un gros redressement en fin de saison. L’Impact a les joueurs pour mieux faire, mais ce ne sera pas suffisant malgré de bons ajouts. Les équipes dans l’Est sont à un bon niveau cette saison, la compétition est plus difficile. Il reste peu de places disponibles dans les 6 premières positions. Il y a peu d’équipes MLS qui arrivent à accéder aux séries après un mauvais début de saison.

    L’équipe a-t-elle besoin de renfort ?
    L’Impact a besoin de renfort pour s’améliorer. Le retour des joueurs blessés et absents va aider l’équipe, mais du renfort est nécessaire.L’Impact a des joueurs assez vieux à des postes clé et les jeunes joueurs ne sont pas en mesure de contribuer. Plusieurs joueurs n’offrent pas le rendement voulu.

    Si oui, à quel poste ?
    Il faut recruter un défenseur central pour jouer avec Ciman afin de stabiliser la défense, un milieu défensif qui peut récupérer davantage de ballon et pouvant aider la défense, un milieu offensif pour mieux contrôler et garder davantage le ballon, un attaquant qui peut contribuer comme partant ou substitut. L’Impact va acquérir un latéral gauche assurément.

    J’aime

  6. En plus de ce qui a été dit, le poste de latéral droit ne doit être oublié non plus… Camara, que j’apprécie beaucoup, ne suit malheureusement plus. Et si on veut que l’attaque passe par les ailes, ça nous en prend qui sont capables de centrer!

    J’aime

  7. Mes commentaires sont bloqués; doit être le VPN.
    Sans l’ajout de 2 latéraux de qualité, l’Impact ne fera pas les séries. Camara, Duvall, Lovitz à ce poste sur le onze partant ce n’est pas possible.

    J’aime

  8. Bon ça passe alors j’en profite : Biello parle de profondeur au poste de latéral, il vit dans Alice au pays des merveilles car on a ZÉRO partant à cette position. Duvall, Lovitz, sont des ballottés MLS, des réservistes de 60ème minute et Camara n’a plus la capacité, c’est le moins qu’on puisse dire par respect.
    Ceux ici qui ont déjà joué en charnière savent à quel point 2 latéraux médiocres peuvent saboter une ligne de défense. Les axiaux doivent constamment coulisser pour couvrir les gaffes et contournements et ils doivent ouvrir la surface et la mettre à risque.
    Ne cherchez pas la fébrilité défensive, elle est là.
    Dans le foot moderne, pas de latéraux = largué dans les compétitions.

    J’aime

    1. Par rapport à votre commentaire sur le recrutement, je suis tout à fait d’accord. Il faut changer de tactique et aller vers des jeunes en manque de temps de jeux. Ce pendant, le nombre de places de joueur internationaux complique la chose en MLS. Raison de plus pour être plus astucieux dans notre recrutement!

      J’aime

  9. Un tantinet hors-sujet mon bon vu qu’il ne passe pas grand chose côté Impact.

    Vu les deux rencontres du Canada à la Gold Cup , on sera charitable et on ne parlera pas du fiasco Malouda qui est en train de ruiner la crédibilité déjà faible de cette compétition , et bien qui l’eut cru le Canada joue du foot excitant , Davies a électrisé ce début de tournoi. Ce Arfield a impressionné, quelle beau service sur le but de l’ado face au Costa-Rica. Pour AJH ce fut moins probant à son départ. Par ailleurs les performances de Piette incitent les supporters du IMFC a réclamer son acquisition.

    Défensivement c’est encore très fébrile mais bon on est capable de regarder cette équipe sans vouloir y pousser un roupillon. Et mine de rien ils sont en tête de leur groupe après deux rencontres.

    Être DG de Montréal outre Piette , je m’intéresserais au gardien Borjan , pas parfait mais un upgrade par rapport à Bush et je penserais donner un essai à Marc Anthony Kaye comme élément de profondeur il me semble mettons plus pertinent que feu Arregui

    J’aime

    1. Quand la 100ème équipe au monde fait un match nul contre la 26ème, il faut se réjouir. C’est un excellent résultat mais la magouille Honduras/Guyane pourrait malheureusement nous coûter la qualif. vendredi. Bienvenue au monde pourri – plusieurs dirigeants pris dans le récent scandale de corruption – de la zone Concacaf.
      Mauvais début de match sur les 20 premières minutes, beaucoup de déchet, avant que les Rouges jouent avec plus de cohésion, jouant sans véritable 10, ce qui a laissé Jackson esseulé en attaque.
      Beaucoup d’erreurs de placement de la défense mais sur l’ensemble c’est une agréable surprise, le Costa Rica ayant récemment planté les USA 4-0 en qualif de la Coupe du Monde 2018 et participé à la dernière Coupe du monde 2014, terminant en quarts de finale!

      J’aime

      1. oui, on dirait que la qualification va se jouer sur les differences de buts plutot que sur le nombre de points.
        Le Honduras peut en mettre 4 à la Guyanne pour de mauvaises raisons.
        la seule chance du Canada est de gagner contre le Honduras.

        J’aime

  10. Juste un chose à clarifier au sujet de mon commentaire précédent , il n’y a que Borjan que je prévois comme partant Piette et Kaye seraient des éléments potentiels de profondeur.

    J’aime

  11. Shaun Francis à l’Impact en retour d’un choix de deuxième ronde et/ou $50K General Allocation Money… Il ne coûte pas de poste  »international ». Ça m’a plus l’air d’une  »patch » en lateral gauche…

    J’aime

  12. Ça veut dire quoi Shaun Francis ? Oyongo est out 6 mois, quand il revient son contrat est échu, son but c’est de traverser l’Atlantique. Ça veut dire que l’impact croit pouvoir le re-signer ? Ou ça veut dire qu’ils ont en tête un joueur mais qu’il n’est pas libre ? Est-ce que Joey a offert de le payer en mozarella ?

    J’aime

  13. re Francis

    C’est du remplacement à court terme pour terminer la saison et une police d’assurance pour la suite.. Comme titulaire à ce poste , bien pour paraphraser François Legault pour 2018 on verra !

    Au moins il est considéré comme joueur domestique. Underwhelmed comme dirait les Chinois mais c’est un peu ce qu’on s’attendait en lisant entre les lignes de la part des impacts .

    J’aime

  14. aucune rumeure coté acquisition importante pour l’impact?
    Il reste si peu de temps…Et il va falloir un remplacant à Bernier en plus des autres postes.
    C’est déjà beaucoup à faire maintenant alors ca sera impossible cet hiver.
    Je vois mal le club tout juste se maintenir si le recrutement ne se fait que cet hiver.
    À ce rythme la, Bremil va vouloir rentrer en Suisse si le club prend le rsique de ne pas s’améliorer.

    J’aime

  15. Félicitations à l’équipe Canadienne qui a fait ses devoirs et bien géré son match. La chose la plus impressionnante demeure la confiance avec laquelle cet effectif joue. Elle est volontaire et joueuse c’est souvent maladroit mais c’est de loin l,équipe nationale la plus plaisante à voir évoluer depuis que je m’intéresse à ce sport.

    Pour IMFC , département rumeurs on souligne la possibilité de l’acquisition via Bologne d’un arrière Roumain Deian Boldor, dans les wet dreams, la machine à rumeurs va repartir au sujet de Sneijder qui a annoncé son départ de la Turquie

    J’aime

    1. À propos de Boldor je ne vois pas le pourquoi. Si c’est pour donner une chance à Cabrera d’évoluer dans sa carrière, oui, sinon ce sera juste un autre joueur sur le banc. C’est pas la grosse affaire Boldor. Pis je comprends Biello de préférer Fisher à Cabrera. Vaut mieux un joueur qui est bon tout le temps plutôt qu’un joueur qui est très bon le 3/4 du temps. Si ça arrive on peut pas dire que l’Impact recrute des joueurs d’impact.

      Par contre Sneijder serait un joueur d’impact. Mais j’y crois pas, c’est un trop gros poisson pour notre petite canne à pêche.

      J’aimerais bien savoir les dessous de l’acquisition de Shaun Francis. Si ils re-signent Oyongo, fine, mais si ça n’arrive pas ça s’appelle brasser de l’air pour rien.

      J’aime

  16. L’un des petits irritants d’aimer une équipe de soccer, est les intervalles de temps entre les parties. Et quand on rajoute une semaine , ciel que c’est long.
    Et puis, me semble que l’on ne nourrit pas tellement de nouvelles durant l’intervalle.

    J’aime

  17. Bah y’a tellement d’autres trucs qui se passent sur la planète foot que si moindrement on délaisse un peu nos œillères on peut se rassasier à volonté.

    Mercredi c’est jour de rencontre au Stade, rencontre qui sera jouée avec effectifs réduits en plus des blessés,les joueurs affectés à la Gold Cup ne seront pas dispos donc pas de Bernier et AJH pour nous et du côté de l’Union ils seront privés de l’athlétique gardien Blake qui affrontera plutôt le Canada en Quart avec les Reggae Boyz

    Absents ou non, la marge de manœuvre pour le Bleu Blanc Noir est inexistante face à un rival de l’est et à domicile , une victoire est obligatoire point barre. L’Union est prenable et est même une équipe avec qui on pourrait se refaire le moral.

    J’aime

  18. Belle qualif pour les quarts de la Gold Cup sur zéro défaites contre 3 équipes mieux classées au FIFA. Ce n’est pas rien.

    Faudra m’expliquer ce que Claudine Douville veut dire par des « actions sèches ». Jamais entendu ça par aucun commentateur en France ou en Belgique. Bref, ça n’existe pas.

    Pour l’Impact, c’est qu’on a plus rien à ajouter : les latéraux ne sont pas de niveau et le coach non plus. Cette équipe est perdue sur le terrain et elle a des trous dans son effectif. Mais ça on le sait depuis octobre.

    Souhaitons un réveil de l’organisation car bien des matches vont se jouer devant 10 000 personnes si le club reste dernier.

    J’aime

  19. Une hypothèse pour l’acquisition de Boldor serait la poursuite du 3-5-2 , on n’a pas plus de latéraux pour jouer ce système mais ça n’avait pas empêché Biello auparavant non plus faque …

    J’aime

  20. Ainsi donc Francis sera la doublure de Lovitz qui est déjà pas de niveau sur les ailes. Bref, il semble que nos bons amis soient satisfaits de leurs latéraux, c’est à n’y rien comprendre. On aura donc droit encore à du Duvall et du Camara… Bref 4 doublures qui ne feront pas 2 solides partants.

    Braz qui ne discute pas pour Piette? Ouf. je suis scotché. La D3 espagnole est quasiment une ligue de village alors j’imagine que le jeune veut sortir de là à tous prix pour passer en MLS? Au moins, passez un coup de fil et voyez le prix. C’est pas possible. Comme il a été formé au FC Metz, et non pas à l’Académie, ça explique peut-être la position léthargique du club.

    Boldor? OK. Donc on aura en charnière Ciman, Fisher, Boldor, Cabrera, Lefèvre, tout en étant éliminé de toute autre compétition. 5 joueurs pour un poste? Ça signifie 2 qui cirent le banc. Vont dégraisser? Vont leur faire perdre leur temps?

    Au moment d’écrire ces mots, on est moins bien qu’en début de saison sur l’effectif : Oyongo out Francis in, on s’affaiblit et l’autre couloir est de niveau USL. L’attaque reste la même et ça me convient. Le coach aussi et pourquoi ce serait mieux?

    Aimé par 1 personne

    1. Adam Braz n’a pas dit qu’il n’était pas intéressé à Piette. S’il négocie, il doit garder son jeu fermé. Il ne faut pas oublier les ambitions du joueur dans tout ça aussi. Le Québécois voudra l’assurance qu’il sera partant en MLS, ce que l’Impact peut difficilement lui donner. Sinon, voudra-t-il plutôt rester en Espagne pour le moment et espérer continuer à y gravir les échelons.

      J’aime

      1. Il a dit qu’il n’avait pas contacté Dep. Izarra. Avec l’âge de Bernier, les blessures et suspensions de Donadel, il serait déjà devant Bernardello et Mallace et pourrait jouer 3 parties sur 4. Et puis Izarra c’est une petite commune de 15 000 habitants, deux fois plus petite que St-George-de-Beauce … alors il faut de l’ambition que diable. Si on est pas capable de dealer un village de Navarre…

        J’aime

      2. L’ambition est un concept très subjectif. Samuel Piette espère-t-il jouer dans un grand championnat européen ? En équipe nationale, il côtoie des joueurs de l’Impact, mais aussi des Scott Arfield. La troisième division espagnole où jouent les espoirs du FC Barcelone et du Real Madrid est-elle un meilleur tremplin que la MLS ? Mais je suis d’accord que l’Impact doit tout faire pour le convaincre de venir à Montréal. En ce sens, on verra ce qui se passera après la Gold Cup.

        J’aime

  21. L’info reste à confirmer de façon officielle mais il paraîtrait que le contrat de Fisher se termine à la fin de l’année 2017, est-ce que le monsieur a fait part qu’il ne voudrait plus rester à Montréal, s’attend-t-on à avoir des difficultés à le garder ? Ça expliquerait peut-être la venue de Boldor ?

    L’autre affaire concernant le poste de milieu défensif et d’une éventuelle signature de Piette, on fait quoi avec LBG, on est rendu à la mi-saison et on ne sait toujours rien sur son niveau ni sur sa place dans l’équipe ? Le fait qu’il n’a pas délogé nos substituts habituels est un peu inquiétant mais bon on parle du club qui a trouvé son meilleur 2e arrière en catastrophe.

    J’aime

    1. Si Deian Boldor arrive effectivement, je crois plutôt que c’est Wandrille Lefèvre ou Victor Cabrera qui devraient craindre pour leur poste. Le premier a 27 ans et ne s’est jamais vraiment imposé comme régulier en MLS. Le second, à 24 ans, a encore du temps pour progresser, mais il occupe une place de joueur international et son salaire de 260 000 $ pèse lourd dans la masse salariale de l’équipe. C’est beaucoup trop pour un défenseur central réserviste. Aussi, Boldor est plus grand et pourrait aider à défendre contre le jeu aérien. Il apporterait un élément différent à l’équipe.

      J’aime

      1. Wandrille est québécois, ne coûte pas cher et semble à l’aise avec son utilisation. Cabrera coûte cher, se voit comme partant régulier même s’il fait régulièrement des erreurs coûteuses. Le choix est facile. Et Wandrille n’est pas si mal que ça lorsque couplé à Ciman, il a besoin de directives sur le terrain.

        J’aime

  22. L’arrivée d’un autre défenseur central pourrait également vouloir dire que Biello souhaite vraiment implanter le 3-5-2 de manière durable. Quatre centraux pour 3 postes titulaires c’est pas beaucoup en cas de blessure ou suspension.

    Si c’est effectivement le cas, y’a de quoi s’inquiéter sérieusement.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s