Quelle réaction contre les Timbers ?

Depuis le début de la saison, pour chaque pas en avant, l’Impact semble en faire deux vers l’arrière. Le dernier match contre Columbus a encore une fois reflété ce vieil adage. Après un début de match catastrophique, le bleu-blanc-noir s’est ressaisi pour créer l’égalité avant de laisser l’adversaire se sauver avec la victoire dans les derniers instants de la rencontre. Résultat, les hommes de Mauro Biello pointent maintenant au dernier rang de leur conférence.

L’équipe saura-t-elle finalement tirer les leçons qui s’imposent ? Comme certains d’entre vous le mentionnez dans les commentaires, l’Impact semble carburer à l’émotion et offre son meilleur soccer quand l’enjeu est grand ou qu’il est acculé au pied du mur. Au rythme actuel, il risque de ne pas y avoir de matchs à grands enjeux, mais l’équipe est acculée au pied du mur. Peut-on s’attendre à une réaction samedi contre les Timbers de Portland ?

Pour ce faire, quel visage l’équipe présentera-t-elle ? Il est clair, à la lumière du dernier match, qu’elle devra favoriser le 4-3-3. On peut d’ailleurs se questionner sur l’utilisation de Blerim Dzemaili dans un rôle trop avancé en début de match samedi. Quand un joueur vient d’arriver, a eu peu de temps pour pratiquer avec ses nouveaux coéquipiers, répète qu’il est moins à l’aise dans un rôle plus avancé, ne vaut-il pas mieux le placer dans une situation familière et le faire jouer à son poste de prédilection pour lui donner le plus de chances possibles de réussir sa rentrée ?

Ensuite, Mauro Biello devrait-il donner un petit électrochoc à son onze de départs. La formule a fonctionné contre D.C. United. Faudrait-il encore une fois brasser les cartes pour s’assurer d’avoir une meilleure performance dès le départ ?

Quel serait votre onze partant samedi contre les Timbers ?

Le rôle de l’entraîneur

Depuis quelques semaines, de plus en plus de partisans commencent à remettre en question le rôle de Mauro Biello. Et, il n’y a rien de surprenant ici. Quand une équipe va mal – et on peut dire qu’elle va mal quand elle est au dernier rang presqu’au tiers de la saison -, l’entraîneur est souvent le premier vers lequel on se tourne.

Je crois qu’il serait prématuré de remplacer le pilote québécois, mais si la situation ne s’améliore pas dans les prochaines semaines, il faudra sérieusement y penser.

Il est vrai que Biello gère beaucoup mieux ses changements depuis le début de la saison. Les remplaçants et les changements tactiques apportés en cours de match insufflent souvent une nouvelle énergie à l’équipe et la redynamise. C’est très bien, mais c’est aussi le rôle de l’entraîneur de s’assurer que l’équipe a le bon schéma et que le groupe estprêt pour amorcer le match. C’est beaucoup plus difficile à ce niveau. Et ultimement, c’est l’entraîneur-chef qui est responsable de planifier la stratégie en vue du match et de choisir les hommes qui seront sur le terrain. Si ceux-ci ne lui en donnent pas assez, c’est à lui de les changer.

Ce qui m’inquiète également est de voir certains joueurs, particulièrement des jeunes, stagner et paraître égarer sur le terrain. Pourquoi Victor Cabrera n’a jamais retrouvé le niveau de sa première année dans la ligue ? Depuis il est beaucoup moins discipliné dans son positionnement. Pourquoi Michael Salazar, après un début encourageant, semblait courir comme une poule pas de tête sur le terrain ? Pourquoi un Laurent Ciman semble régresser depuis deux ans ? Pourquoi n’a-t-on jamais pu trouver comment utiliser un Johan Venegas ? Pourquoi Matteo Mancosu, si dangereux l’an dernier et si complice avec Nacho Piatti, était plutôt invisible cette année sauf quand il se commettait dans un hors-jeu ? Le groupe d’entraîneurs a-t-il de la difficulté à expliquer clairement ce qu’il attend de ses joueurs ? Ceux-ci l’écoutent-ils ? Les consignes sont-elles les bonnes ? Certains joueurs ont besoin de plus d’encadrement que d’autres. Se pourrait-il que l’entraîneur ait de la difficulté avec ce type de joueurs ?

Ce qui m’inquiète le plus dans tout ça, c’est de voir un Ballou Jean-Yves Tabla, sembler un peu perdu sur le côté droit à l’occasion. Doit-il suivre Chris Duvall dans le couloir, se laisser déborder, repiquer vers le centre ? Quand doit-il se replier ? Si on l’observe attentivement, il semble souvent hésiter entre ces différentes options. Ses gestes techniques sont exceptionnels pour un jeune de son âge, mais pour progresser, il doit aussi développer son sens tactique et pour ça il doit être bien guider par le groupe d’entraîneurs.

Comme je l’ai dit plus tôt, il est encore tôt pour changer ce groupe, mais la pression monte.

Qu’en pensez-vous ?

 

Advertisements

27 réflexions sur “Quelle réaction contre les Timbers ?

  1. M. Dubé, votre analyse est encore excellente et les questions posées sont tout à fait légitimes. On ne semble pas encore avoir un plan pour développer les joueurs autre que les amener sur le terrain et les laisser jouer. Or, il va avoir des situations, comme vous le mentionnez, que sans stratégie ou directives claires, laissent les joueurs improvisés et échoués. La pression monte en effet et espérons que Mauro ne se laissera pas rattraper par le principe de Peters…

    J’aime

  2. Il ne faut pas questionner Biello mais le comité décisionnel de l’Impact. Si l’Impact prend ses décisions en comité alors c’est le comité qu’il faut viser dans les critiques. Je pense que l’Impact a crée ce « comité » pour éviter que les fans et médias trouvent un coupable comme par le passé, mais c’est quand même Biello qui est visé parce que c’est le visage du club vu qu’il parle le plus souvent aux médias. Je ne pense pas qu’un comité soit une bonne idée pour contrôler une équipe professionnelle, il doit toujours y avoir un chef pour prendre la décision finale.

    Quel serait votre onze partant samedi contre les Timbers ?
    Il faut également tenir compte du match contre les Whitecaps donc mon XI partant contre les Timbers est :
    Bush; Oyongo, Fisher, Ciman, Duvall; Bernier, Donadel, Dzemaili; Piatti, Jackson-Hamel, Oduro.

    J’aime

    1. Oduro?? Vraiment? Celui qui est incapable de profiter de toutes ses chances…. Tant qu’a faire, je préfère voir Balou.

      Et moi je donnerais un départ à Lovitz à la place d’Oyongo. Chaque fois qu’il a joué, il a très bien fait. Et ses centres sont meilleures…. mais ça c’est vrai que c’est pas dur à battre 😉

      J’aime

      1. Tu as le droit de ne pas être d’accord avec mon XI mais tu sembles oublié qu’il y a un match contre Vancouver 4 jours après. Je n’ai pas mis Oduro en pointe en passant.

        J’aime

  3. Excellente analyse. Ca n’est pas juste un probleme de faire monter les defenseurs, alors Biello gagnerait surement a etre beaucoup mieux entouré, Au delà des decisions en cours de match, une équipe peut probablement se developper davantage et pourrait possiblement avoir acquise ou améliorée certain aspect de son jeu avec un entraineur de haut niveau. Ca fait combien d’années qu’on a ce probleme de se faire marquer trop de buts? On a perdu contre Toronto à cause de ca! Ca va durer encore combien d’années?

    Mais ca ne serait peut etre pas possible avec l’impact parce que le conseil veut prendre les decisions, un excellent entraineur va exiger un pouvoir decisionel.
    Pourquoi ne l’entoure t’on pas avec un grand entraineur pre-retraite peut etre, qui serait son second par exemple?
    D’autres solutions seraient peut etre meilleures.
    Ca risque d’etre difficile de gagner une coupe avec Biello si il ne montre pas plus de capacité en match et hors match. On lui souhaite le meilleur en tout cas, ca serait surement de travailler avec un autre coach.

    Pour Samedi, je ne vois pas de 11 partant gagnant.
    Mais Bernier, Dzema et Arregui au milieu peut bien fonctionner.
    Mais Donadel peut possiblement faire de belles choses avec Dzema.
    Oyongo et Duval n’aideront pas assez Ciman et Fisher pour qui ca sera encore une fois trop.
    On pas défendre en sous nombre et ca risque d’arriver encore trop samedi.
    AJH comme partant en tout cas aussi.

    J’aime

  4. Je crois qu’il faut laisser Mauro finir la saison. Mais j’ai certainement des questionnements. Oyongo ses touches longues et ses corners. Pourquoi faire courir autant Duvall ? L’histoire de Drogba…de la manière que ça a fini c’est comme si le gars c’était juste une diva et qu’il se pensait plus important que l’équipe. Est-ce que Mauro a voulu lui montrer qu’il pissait plus loin que lui ? S’il l’avait mis sur l’alignement partant est-ce que Drogba serait encore à Mtl ? Les mauvaises premières demies, c’est quoi sa responsabilité ? Je trouve que plusieurs joueurs n’ont pas le profil de la stratégie qu’il applique. Et je vois peu d’automatismes.

    Ballou c’est vrai qu’il a été plus effacé mais on ne le connait pas, pour lui c’est peut-être normal d’avoir une partie plus ordinaire de temps en temps.

    Romero est prêt ? Je veux le voir à droite, Lovitz en remplacement. Dzemailli, Donadel et Ballou en milieu offensif. AJH en partant, Oduro en remplacement. Une petite consigne à Duvall pour qu’il reste un peu en retrait.

    S’il fait ce que je lui dis je suis confiant pour une belle victoire.

    J’aime

  5. C’est platte mais on risque de gagner si une de nos individualités (Genre Nacho qui est du pour exploser un moment donné) connait un gros match, le reste est davantage cosmétique. Ça ne veut pas dire que des ajustements ne peuvent pas aider mais cet effectif version 2017 semble se spécialiser dans trouver les façons de perdre des points.

    J’aime

  6. So much pour un gros match du Nacho Man, il est possible qu’il ne soit pas disponible face aux Timbers , ah oui toujours dans la section Argentins défectueux Romero est en train de devenir le Piscu version 16-17, il est retourné au rencart, sa date de retour est maintenant celle des calendes grecques .

    By the way ,pendant que c’est souvent pénible chez nous, il se joue du bon foot en MLS, le duel de ce vendredi entre les Boisson Énergisantes et nos pires ennemis aurait fait l’envie de plusieurs championnats Européens. Rencontre événementielle , des rebondissements, des beaux gestes offensifs , des émotions et des équipes surtout en seconde mi-temps jouant de façon positive.

    J’aime

  7. N’y a-t-il pas dans le travail de coach d’autres composantes qui sont autres que celles de connaître sa matière, et de savoir ce qu’il faut en faire?
    De l’extérieur, Biello me semble une personne facile à aimer, à estimer, en fait, il semble avoir de bonnes qualités relationnelles.
    Mais si j’ose, il ne me semble pas être capable d’être détestable tout en étant capable d’imposer ses vues, sa manière ou…..je vous laisse le choix des mots.
    Tenir tête à Drogba, à Ciman ou à tout caractère fort, et ne pas être trop remué intérieurement, impose d’être fait d’une certaine trempe.
    Faut l’avoir.
    Personne sur ce blogue ne pourra me convaincre que Biello n’a pas les connaissances de foot pour coacher en MLS
    Mais, a-t-il cette carapace en peau de crocodile et un cœur capable d’être de glace quand il le faut, tout en étant capable d’imposer d’être suivi?
    En tout cas, pour être un grand coach, il me parait qu’il faut être trempé dans un acier très spécial

    En toute humilité, et en toute estime pour tous

    J’aime

    1. Au delà des impondérables côté personnalité, Ancelotti et Mourinho ne sont pas tout à fait les mêmes tempéraments ce qui ne les empêche pas d’être parmi les tops de leur métier. Être un grand coach c’est l’habileté à maîtriser les aspects techniques et gestion de personnel tout en prenant les meilleures décisions pour maximiser les performances de l’équipe dans un espace temps pré-déterminé. C’est un peu comme être général d’une armée qui s’en va à la guerre.

      Tu ne m’aimeras pas Gaétan mais Biello est à peine un coach donc avant de le qualifier de grand coach même dans le petit bocal de la MLS il va falloir obtenir des résultats plus étoffés que ce qu’il a offert jusqu’à présent. Ultimement s’il perdait sa job aujourd’hui est-ce que des équipes se rueraient pour l’embaucher immédiatement j’en doute un peu , son gros défaut n’est d’avoir qu’être allé qu’à une école et que de ne connaître que leur fonctionnement, du recul ça aide, d’autant plus qu’à ce niveau le Bleu-Blanc-Noir est loin d’être un laboratoire de haut-niveau. À sa décharge l’Impact est un bolide particulier à conduire et on peut se demander si certains mécanos forcent certains choix quant à la tenue de route.

      J’aime

      1. Bonjour Pat.
        Je ne vous connais pas,donc, je ne peux dire si je pourrais ou non vous aimez (entendons-nous). Le fait que vous me contredisiez, n’a rien n’a avoir.
        Je me relie, et me semble que je n’ai jamais écris que Biello est un grand coach, j’écrivais seulement qu’il a ce qu’il faut pour coacher en MLS.
        Je m’interrogeais par contre sur sa capacité à tenir tête aux caractères forts de son groupe pour imposer la marche à suivre, la sienne, et ne pas en être trop remué intérieurement.
        Je crois qu’il a cérébralement ce qu’il faut, mais qu’il lui manque ce quelque chose qu’il m’est difficile d’identifier étant donné que je n’ai pas moi-même une âme de leader.

        Une réflexion que m’a fait une jour un confrère de travail, m’a toujours bien fait sourire
        « Je suis plutôt un suiveur mais, je suis très sélectif de qui je vais suivre »
        Cette question de leader et suiveux avait déjà été effleurée sur l’ancien blogue de La Presse, et j’avais été un peu blessé par une manière que j’avais perçue comme étant dédaigneuse à l’endroit de ceux/celles qui ne sont pas leader.
        Mais bon, parfois on lie, et on croit y voir ce qu’il n’y est pas.

        Petite parenthèse
        :ce qui n’y est pas, ce qu’il n’y est pas, ou ce qu’il n’y a pas.

        :n’a rien à avoir ou n’a rien à voir.

        Je ne serai jamais vexé si l’on me reprend sur mon français. Je prie tous de ne pas se gêner…

        J’aime

  8. Bon point pour le développement de Ballou, je n’y avais pas pensé mais c’est assez vrai. Ne soyez pas surpris s’il passe par Bologne…

    Sinon que le coach évoque un 4-3-3 après 10 matchs = wow. Au moins comparé à Klopas il doit avoir un 20 matchs d’avance quand même!

    Ça me semblait assez évident qu’à se prendre 2-3 buts par matchs avec 4 def et 2 milieu def, fallait changer la formule après 3-4 matchs, au moins à domicile. On aurait perdu nos matchs 1-0 ou fait nul 0-0, je dis pas, mais se prendre 2-3 buts alors que tu as 7/11 gars assignés à défendre… (ok, Oyongo est là la moitié du temps) et on ne contrôle même pas le milieu = catastrophique. (c’est ce que je disais l’an dernier aussi)

    On a tellement de milieu défensifs qu’il faut en faire jouer un, ça va être Donadel devant la défense.

    Bernier et Dze vont tenter de contrôler le milieu, à domicile l’autre équipe ne veut pas le ballon en général, donc ça devrait marcher si un des 3 du trident offensif remonte de temps en temps défendre.

    Comme attaquant Jackson n’a pas terminé son match à cause de crampes l’autre jour et il a été sur le terrain seulement 70 min il me semble (est rentré à 5′ sorti à 75′?), comme attaquant unique il faut courrir un peu plus, pas certain que je lui donnerais le départ à cause de ça. Sur 4-4-2 il a un poste mais en 4-3-3 tu dois pouvoir jouer les 90′ min. Cabrera avait aussi des problèmes de crampes à ses débuts, je sais pas ce qu’ils font aux entrainements mais c’est louche: manque de forme! À la demi ils devraient manger du magnésium en soupe ou avoir une masseuse perso ou qq chose pour se donner une chance!!!

    Donc Oduro en pointe et Ballou sur la droite, par contre on revient au problème de qui remonte en déf.? personne si oduro est en pointe… Si on gagne ça va être grace à piatti-Dze-oyongo ou Hamel quand il va entrer à la 70’… p-e une passe lumineuse de Bernier? Romero est où?? Il a été protégé pour le draft, s’il était encore 1 autre année sans jouer c’est une drôle de décision

    2-3 défaites encore et des têtes roulent…

    Bon match!

    j’en parle comme ça mais comme équipe internationale c’est pas un peu bizarre de ne pas avoir des défenseurs italiens?! Des milieux off. latinos c’est super, des defs latéraux africains, un 10 brézilien, mais pour la défense ça prends un italien qui ne se pose pas de question et botte ça en touche à la moindre occasion + fait de la belle interférence tout le temps + faute intelligente… un autre Ferrari ça doit se trouver facilement, non?!?

    J’aime

  9. @G. Dupont Votre extrapolation de Biello vers ce que ça prend pour en devenir un (Grand coach) laissait entendre que vous croyiez que Mauro pourrait un moment donné joindre ce plateau. J’ai simplement voulu mettre les pendules à l’heure et préciser ou était rendu Biello comme coach selon mon humble opinion.

    Mes excuses si je vous ai froissé.

    PS Je me cite moi-même sur la première entrée de ce blogue , ça devrait vous permettre de me recadrer

    Pat. B.
    29 mars 2017 à 19 07 57 03573

    Ci-devant Rickbou1970 et Van Basten, content de voir cette communauté poursuivre son chemin sur une nouvelle plate-forme et surtout un gros merci à C.Dubé de la garder en vie.

    J’aime

  10. Ou simplement attendre que le ballon soit en notre possession proche de la ligne centrale avant d’envoyer tout le monde à l’abordage .

    À propos d’Oyongo, ceux qui ont pu suivre ses rencontres à la CAN2017 ont pu voir la différence dans sa manière de jouer ici comparé avec l’équipe du Cameroun, faut dire que leur ailier gauche jouait de façon plus traditionnelle et était celui qui centrait les balles.

    J’aime

  11. @Pat. B.
    Pas de problème, je n’ai pas été froissé du tout. Désolé si j’ai répondu en donnant cette impression.
    Toujours intéressant de vous lire. De vous lire tous.

    J’aime

  12. Bonne performance avec ce qui semblait être nos joueurs les plus performants, on se gardera une petite gêne, vu que l’indiscipline des Timbers a chamboulé le match . Donc avant de tirer des conclusions définitives de la chose.

    Content de ne plus voir les deux arrières isolés dans leur territoire avec le ballon , juste ça a aidé de beaucoup la relance.

    J’aime

  13. Bon match de l’impact, mais on dira merci au timbers et à l’arbitre. Mais ne gachons pas notre plaisir! Les joueurs de ce match devraient le onze partant pour un bout. Mélange d’intelligence et de technicien. Bernier tout en discretion, de même que Donadel. Parfait. C’est leur rôle. Enfin du du au stade!!!

    J’aime

  14. M. Dubé les questions que vous soulevez à la fin de votre texte sont très pertinentes.
    Je me pose aussi des questions sur le développement et la tactique enseignée et mise de l’avant…

    La victoire va faire du bien c’est certain. Mais c’est difficile de se faire une idée de ce qui a mieux été quand l’équipe joue à 10 contre 11 les 3/4 du match.

    Les jeunes ont amené un vent frais et un certain dynamisme, c’est certain. On a senti un peu plus de créativité en attaque aussi. Mais encore, avec la fraction de seconde que procure le joueur en plus, c’est difficile de faire une évaluation.

    On a vu beaucoup moins de long ballons envoyés à l’avant systématiquement. Avec Ballou et Piatti, on a deux joueurs qui peuvent contrôler le ballon et varier le jeu de façon à être moins prévisibles pour les défenses adverses. Mais tous les joueurs ont pris des chances, ce qu’ils n’auraient jamais fait à 11-11.

    J’ai bien hâte de voir la gestion du personnel dans les matchs à venir…

    J’aime

    1. Il faut aussi remarquer que les défenseurs latéraux, lorsqu’ils se portaient à l’attaque allaient plus vers le centre que vers les ailes, laissant à Piatti et Ballou le soin de manoeuvrer le long de la ligne de touche. Bonne stratégie à mon avis car on a plus d’aptitude pour compter sur des passes en retrait, comme sur le but de Oyongo, que par des centres où nos petits attaquants touchent rarement le ballon. De plus c’est plus solide défensivement.

      J’aime

  15. Prochaine étape , Championnat Canadien en déplacement à Vancouver ce mardi, faudra s’attendre à un gros roulement du personnel. L’occasion pour les Crépeau Béland-Goyette et Choinière de voir du temps de jeu. Surtout avec la règle obligeant un nombre de Canadiens sur la pelouse.

    Pour vous est-ce que cette compétition devrait être une priorité, perso je doute que c’en est une pour le staff technique ?

    J’aime

  16. J’espère que l’Impact sera actif pendant la période des transferts de juillet, je pense que les vides sont largement bien identifiés maintenant. Par contre, en plaçant son incompréhensible milieu de terrains contre Vancouver, Biello se tire dans le pied. Trois joueurs qui ne jouent pas au ballon, rien à offrir pour ceux devant. Bernardello, atroce, qui joue inexplicablement les 90 minutes au lieu d’Arregui, à qui décidément on offre peu de chances de se faire bien valoir. Va falloir planifier l’après-Bernier plus tôt que tard aussi. Jackson joue très bien, fait de l’espace pour les autres. Je pense que Béland-Goyette (dommage qu’il ait été blessé) mérite une vraie chance, Mallace et Bernardello se sont carrément sortis de l’alignement hier. Le problème c’est qu’en dehors du onze présenté contre Portland, les options sont bien pauvres. Et ce onze tient à un Donadel assez fragile physiquement.

    On a pris la mesure hier du recrutement inexistant et de la piètre évaluation de l’effectif à l’entre-saison. Je suis davantage prêt à accepter les erreurs des jeunes qui poussent que de joueurs surpayés qui se traînent les pieds, et se les traînent si bien qu’ils ne savent plus réussir une simple passe.

    Aimé par 1 personne

    1. Très bien dit. Mallace s’est sorti de l’alignement. Je crois qu’il a eu toutes les chances possibles. Il n’est pas mauvais dans son genre, malheureusement son genre est très limité; il ne peut pas prendre d’initiative.

      Bernardello s’est relaché un peu plus en deuxième, avec Bernier à ses côtés. Mais pour un gars que l’on dit defensif et capable de récupérer des ballons, ben zero à mon avis.

      Quant au joueurs « surpayés », disowns que chez l’Impact il n’y en a pas beaucoup. Les joueurs bien payés jouent bien. Les autres ça tourney autour de 200 000$. Pas vraiment de grosses dépenses.

      Une chose que je n’ai pas aimé: l’attitude de Biello quand il a sorti Mallace et Arregui. Pas un regard, pas un mot. Froid et plate. Je crois que meme Arregui a lâché un commentaire à Biello, de loin…

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai eu la même pensée à la sortie de Mallace et Arregui…
        Par sa physionomie, Mallace semblait réalisé sont arrêt de mort! Arregui: son incompréhension et sa colère!
        Coach Biello n’a que lui à blâmer, au lieu, il a jeté le blâme sur ses deux joueurs. Drôle de message envoyé à tous les joueurs.

        J’aime

  17. Qu’est-ce quessé que ça Mauro ? Tu nous mets l’équipe C…est-ce qu’il faut comprendre que tu visais l’élimination ?
    La première demie contre Vancouver était exécrable. Quand j’ai vu l’alignement la mâchoire m’a décrochée. Ça devient frustrant de voir Biello aller. J’entends par là Oduro comme buteur partant. Bernardello…, le gars ne mérite pas d’aller sur le terrain de la façon qu’il joue. Camara, de 1 il n’était visiblement pas prêt, et de 2 en défense centrale ça ne va pas, le gars s’avance trop, manque de rapidité pour son repli, accroche, bouscule, trop dangereux pour un défenseur central. Le but où Duvall était rendu à la gauche du filet, laissant sans défense tout le reste, c’était une grosse erreur de Duvall, mais à la base c’est arrivé parce qu’Hassoun était trop avancé.

    Selon moi Arregui a bien joué. Je ne comprends pas le problème de Biello avec Arregui. Qu’est-ce qu’il lui demande qu’il ne fait pas ? Il a été agressif, il a enlevé le ballon, fait des bonnes passes, il a été correct dans cette minable performance de 1ere demie. Beaucoup plus que Bernardello. Si c’est parce qu’il attend de lui qu’il fasse le tempo comme Bernier je ne crois pas que le joueur soit capable de lui donner ça.

    La 2ieme était bien. Avec un chef d’orchestre la cacophonie a cessé. Choinière a arrêté de courir comme une poule pas de tête.Oduro est plus efficace à l’aile. Ballou je crois qu’il est plus dominant au centre.

    Je suis content qu’on ait toujours une chance, mais j’ai été frustré dans la 1ere demie. Je suis plus satisfait du jeu d’Arregui que du coaching de Biello.

    J’aime

  18. Excellent article M Dubé,
    Concernant coach Bielo, je crois qu’il est là pour rester…la famiglia! Par contre, l’IMFC se rendrait grandement service en allant lui chercher un tacticien international. Actuellement l’encadrement technique s’engouffre dans une pensée unique et étroite: Braz, NDS, Biello, DiTullio, Wilfrid (c’est 2 derniers ont une expérience acquise auprès des jeunes du AA et AAA…).

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s